colloque Place de l’enfant en droit de la famille

La vulnérabilité ne cesse d’interroger les sciences humaines et sociales. L’actualité et la complexité des très nombreuses et diverses situations
de vulnérabilité et, surtout, la relative impuissance du droit à les réduire(lorsqu’il n’en est pas lui-même la source) font se rejoindre les deux
concepts d’effectivité et devulnérabilité.Telle qu’elle apparaît dans lescontentieux que les tensionssocialesengendrent, lavulnérabilité
ne résulte-t-elle pas moins d’une fragilité de la personne que, précisément, de l’ineffectivité des droits, singulièrement des droits de
la personne humaine, pourtant énoncés par le droit ?
Le colloque réunit, sur cette thématique transversale, des intervenants de diverses disciplines des sciences humaines et sociales et de
différentes branches du droit. Il se propose, lorsqu’est en jeu un tel déséquilibre qui blesse la personne dans sa capacité d’être et d’agir
en tant que sujet de droit, de prendre la mesure de l’adéquation entre le droit et l’expérience, notamment à travers l’intervention du juge. Il
ambitionne aussi de révéler comment la vulnérabilité et le souci de l’autre qu’elle suscite parviennent à créer une dynamique à l’œuvre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *